Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans le cadre du programme Ressources Partagées, Solutions Communes, le renforcement des capacités des OSC à engager les entreprises a été identifié comme étant un levier clé du changement en vue d’influencer les pratiques des sociétés pour valoriser et conserver les biens publics internationaux. A cet effet un atelier a eu lieu au Bénin dans la salle de conférence de l’Hôtel Awalé les 26, 27, 28 et 29 septembre 2017 et a regroupé une dizaine d’ONG du Bénin et du Togo sur « le renforcement des capacités des ONG sur l’accompagnement des entreprises dans la gestion et la valorisation de la nature ».

Organisé par BEES ONG (Benin Environnement and Education Society), cet atelier qui a reçu l’appui technique de l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) a pour objectif général d’amener les OSC participantes à acquérir les connaissances et les compétences nécessaires pour élaborer des stratégies d’engagement des entreprises en vue de transformer les politiques et les pratiques de ces entreprises afin de valoriser et conserver les biens publics internationaux.

Au cours de ces quatre (4) jours d’échanges et de partages, ces acteurs du développement durable et de la protection de l’environnement sont sortis grandit et outiller sur de nouvelles techniques de discussion avec les chefs d’entreprises premiers utilisateurs de l’écosystème qui en sont aussi les premiers bénéficiaires financièrement. « Dès que nous approchons un chef d’entreprise il a en tête que nous sommes venus demander de l’argent et souvent ils fuient leur bureau. Par cet atelier nous avons les moyens essentiels pour renouer avec les discussions pour leur dire que ne nous sommes pas là pour l’argent mais plutôt pour la cause de l’environnement, la conservation de ces ressources dont ils tirent le plus grand profit. Il faut dire qu’ils utilisent les ressources mais oublient que cela se dégradent et finis, alors c’est pour nous le devoir de le leur rappeler. Et cet atelier nous a outillé sur les moyens à utiliser » a laissé entendre Christian HOUNKANNOU, Chargé de programmes à JVE-Bénin (Jeunes Volontaire pour l’Environnement). Au niveau de l’ONG Cosol Pg, c’est une satisfaction totale nous apprend Kudzo Gbemou. « L’atelier était venu au bon moment. Il faut dire qu’il y a des entreprises du secteur privé qui méconnaissent un peu leur devoir, mais grâce à cet atelier nous allons une fois encore les approcher pour les aider à accompagner la protection et surtout la conservation des ces ressources qu’elles-mêmes utilisent à chaque moment » a-t-il fait savoir.

Pour Nadine Mc Cormick, Programme Officer, Global Business & Biodiversity Programme à l’IUCN, ces quelques jours permettront aux ONG du Bénin et du Togo faire autrement leur travail de protection, de conservation et bien dialoguer avec le secteur privé pour une responsabilité plus grande. « L’idée est qu’après ceci, les ONG arrivent expliquer aux agents du secteur privé qui utilisent plus les ressources qu’ils ont beaucoup de responsabilité dans la sauvegarde de cette dernières et contribution par tous les moyens à sa conservation pour cela soit durable » a-t-elle stipulé.

En vue de créer une compréhension commune des raisons pour lesquelles l’engagement des entreprises est nécessaire pour garantir les biens publics, clarifier les matières dont les différents types d’engagement de dites entreprises et poser des jalons de la conception d’engagement transformationnels de ces entreprises et plus particulièrement l’évaluation des risques et des opportunités, l’approche à l’engagement et développement d’arguments, les premiers responsables de BEES ONG, ont bien vu l’importance et les attentes de cet atelier. Maximin K. DJONDO le Directeur de BEES ONG a manifesté sa joie à la fin de l’atelier et invite le secteur privé à protéger, sauvegarder et conservation les ressources car elles se dégradent faute de leur petite action de conservation.

Au cours de cet, le groupe Heidelberger du Cimbénin et Cimtogo ont été invité et une visite a eu lieu dans la carrière d’extraction de Lokossa. Ce qui s’est enfin soldé sur une demande de visite de part de Cimtogo pour partager aussi ses expériences avec les acteurs avertis de l’environnement.

Hervé le Prince (De retour de Grand Popo-Bénin)

Tag(s) : #REPORTAGES
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :