Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La néophyte vodou en cérémonie de sortie de couvent

Les enfants néophytes des vodous ont désormais la chance de sortir de leur couvent pour la reprise des cours scolaire. Depuis un moment, la durée a passé dans les couvents vodou a été revu à une courte durée pour permettre aux enfants internés de retrouver les classes. La cérémonie ouvrant cette porte aux enfants néophytes a été faite ce mardi 12 septembre 2017 à Kpetsou en présence des premiers responsable de l’ONG Symbiose et son premier partenaire Terre Solidaire.

La rentrée au couvent des enfants dits néophytes de vodou est souvent liée à certains problèmes comme des maladies, le manque de protection, la poursuite des esprits. En ce sens, le vodou ou le fétiche ayant guérit, sauvé ou protégé demande sa main mise sur le sujet. Si les cérémonies ne sont pas faites, le sujet ne pourra pas réussir dans sa vie et sera un « sujet » de moquerie pour ses proches.

L'équipe de Symbiose présente à la cérémonie

La cérémonie de sortie de néophyte qui a lieu à Kpetsou a été celle faite à Dayirossi Houdjonouko GADEDJISSO, avec une dizaine d’année en cours élémentaire première année (CE1). Selon son papa Kodjo GADEDJISSO, elle devrait faire peut être le CM1 ou le CM2. « Elle a beaucoup échoué. Au fait il faut dire qu’elle ne compose pas. Si l’examen arrive, elle tombe malade sinon je crois que si elle composait elle devrait faire peut être le CM2. Quand les choses se passaient je ne comprenais rien. Un jour il a fallu qu’on consulte le vodou. C’est là où j’ai su que c’est Hébièsso qui demandait mon enfant. Et si je ne l’amène pas, elle ne pourra réussir ses études. Alors je l’ai amené au couvent et la maladie a cessé. Maintenant comme je veux qu’elle continue l’école et pour qu’elle réussisse, il faut cette cérémonie de sortie du couvent. De là, elle va reprendre ses études » a laissé entendre Kodjo GADEDJISSO, le père du néophyte Houdjonouko.

Après la cérémonie la néophyte se prépare à sortir

Cette cérémonie permet la réintégration des enfants néophytes dans la vie active et surtout éducative en vue de leur réussite dans leur cursus scolaire. Elle est de ce coup important et indispensable dans la vie de ces enfants. « Sans cette cérémonie, les enfants ne pourront pas réussir dans la vie. Il faut qu’on les amène dans le couvent et qu’ils fassent la cérémonie et ils pourront retourner à l’école et c’est grâce à cette cérémonie qu’ils réussiront. C’est le cas de cette fille. Elle tombe toujours malade au temps des examens et échoue alors après la consultation les parents ont reconnu qu’ils n’ont pas fait la cérémonie dont le fétiche ‘’dieu du tonnerre’’ Hébièsso a exigé. L’histoire de l’enfant est un peu longue. Quand elle devrait naitre, il y a des complications et avec l’aide de Hébièsso, elle est arrivée au monde sans soucis. Là elle devient la fille de vodou. Mais les parents ont oublié et non jamais fait les cérémonies. Maintenant comme le fétiche voit qu’elle commence par évoluer, il l’appelle de revenir chez lui. C’est le signe des maladies et son échec et maintenant comme ils ont fait la cérémonie aujourd’hui dès la rentrée elle va reprendre les classes. Vous verrez qu’elle sera intelligente et ne sera plus malade » a expliqué le prêtre vodou Azonadjè AKLOBESSI, président des prêtres vodou du canton de Kpetsou dans la préfecture du Bas Mono.

Rappelons que l’ONG Symbiose dans sa lutte pour l’éducation et le développement durable vient par ce geste sortir plus de cinq (5) enfants néophytes du couvent pour cette rentrée scolaire 2017-2018. Nombreux sont ces enfants répertoriés par ladite ONG qui verront leur cérémonie faite d’ici la vie de l’année.

Hervé le Prince

Tag(s) : #REPORTAGES
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :