Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Application à la Caméra Trap

Les membres de l’Association des Riverains de la Forêt sacrée Akissa Dagbénéba (ARIFAD) sont en formation de trois (3) jours, mercredi 14, jeudi 15 et vendredi 16 mars 2018 à Adamé dans la préfecture des Lacs. Organisée par l’ONG Cosol Pg, cette formation de trois jours a démarré ce mercredi et porte sur le suivi écologique, la mise en place des dispositifs, la collecte et la gestion des données.

L’utilisation des Caméras Trap et des GPS est d’une importante utilité dans la conservation et le suivi écologique dans les forêts. Cosol Pg et ses premiers responsables ont trouvé mieux de former les populations d’Adamé, du moins les membres d’ARIFAD sur les techniques de prise d’image avec les Caméra Trap et la prise de point et la localisation des points avec le GPS. Ceci pour permettre un suivi responsable et efficace dans leur autonomisation.

Ils sont au total une cinquantaine à démarré la formation dans l’école primaire publique d’Adamé le mercredi 14 mars 2018 en présence de la nouvelle Assistante Technique du projet RBT M Bénin-Togo, Laura KRINGS.

L’objectif de cette formation selon Kudzo Sam GBEMOU est de permettre à ARIFAD de prendre la responsabilité totale du suivi écologique afin de bien faire le traitement des données possibles.

Lieutenant Ahounali Wasr ARAHORE, Conservateur

Pour le formateur, le Lieutenant Ahounali Wasr ARAHORE, Conservateur au Parc National Togodo-sud, il est important de connaitre l’importance et l’utilité des Caméras Trap et des GPS. « Les caméras Trap servent à prendre les images des animaux dans les forêts. En fait son principale utilité est le suivi écologique. Les caméras permettent de suivre la vie dans la forêt. Si l’on veut savoir les types d’animaux qui sont dans une forêt, on procède par l’implantation de ces caméras qui suivent le moindre mouvement des espèces animales. En utilisant ces caméras, on les accompagne des GPS. Quand vous placez une caméra à un point dans la forêt, le mieux est de prendre les coordonnées de ce point avec le GPS et de l’enregistrer afin de le retrouver un autre jour rapidement. Les deux vont de pairs » a laissé entendre le Lieutenant Ahounali Wasr ARAHORE, conservateur dans le Parc National de Togodo-Sud.

Cette formation sur les techniques d’utilisation des GPS et des Caméras Trap se situe dans le cadre du renforcement des capacités et des connaissances auxquelles aspire le projet Réserve de Biosphère Transfrontière du Mono qui est dans sa phase finale depuis longtemps.

Cellule de Communication de ANEDD.

Tag(s) : #REPORTAGES
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :