Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Table d'honneur : Lancement de la tournée à Tsevié

La démotivation de la culture du coton a gagné tous les producteurs à cause de la chute du rendement la campagne dernière. Cette année 2021, la Nouvelle Société Cotonnière du Togo a promis d’accompagner les producteurs avec le soutien de son nouvel actionnaire OLAM.

Du 14 au 18 juin 2021, la NSCT a effectué une tournée de sensibilisation dans la région maritime. Elle a lancé mardi à Lomé, la campagne cotonnière 2021-2022. Cette campagne qui fait suite à celle de 2020-2021, marquée par une baisse drastique de production, entend redresser la pente et relever le défi de 135.000 tonnes. Avec le Groupe OLAM, actionnaire majoritaire de la NSCT, l’objectif est de parvenir à 235.000 tonnes à l’horizon 2025.

Dans la région maritime, la tournée qui a démarré à Tsévié dans la préfecture du Zio a pour objectif de redynamiser les groupements de producteurs de coton, leur apporter l’information sur les nouvelles dispositions, les prix des intrants et du coton graines

Après le Zio et l’Avé, la tournée s’est achevé le 18 juin dans les villages de la préfecture de Yoto. De Gboto Zévé, Sendomé en passant par Agodéké, l’équipe de la NSCT s’est rendue à Yotokopé et Dzédomé où elle a rencontré les producteurs meurtris par l’absence de pluie.

Dans tous les villages, le message de sensibilisation n’a pas changé. Chez les producteurs, le seul message qui revient à chaque fois est la sécheresse, le manque de pluies.

Les participants à la rencontre de lancement

« Chez nous à Sendomé, c’est la pluie notre grand problème. Avant c’était le problème d’engrais et d’autres intrants, mais c’est le manque de pluie. Sinon, avec le message que nous avons reçu, nous demandons que la NSCT voit avec le service de la Météo pour nous situer avec la période des semis » a laissé entendre Komi SENYONOU, membre du groupement des producteurs de Coton de Sendomé. Avec l’arrivée de l’actionnaire OLAM, de nouvelles techniques sont intégrées quand la production afin d’augmenter le rendement. Cette campagne 2021- 2022 lancée officiellement le mardi 15 juin à Lomé, vise à rendre le travail plus facile aux producteurs. « Déjà à partir du 20 juin au 20 juillet, ils peuvent commencer par mettre les semis. S’ils arrivent à respecter les consignes, nous les rassuron,s qu’ils auront un bon rendement » a expliqué Yolande Piyalo KPATCHA, Chargé de programme suivi opérationnel à la NSCT.

Avec le nouveau partenaire, de nouveaux intrants sont rentrés dans la production avec une augmentation du prix d’achat du coton au kilogramme. Cette le kilogramme sera à 254 f cfa contre 225 f l’année dernière. Par contre le prix de l’engrais NPKSB a augmenté de 1000 f cfa et revient à 14750 f cfa.

Les dispositions sont prises pour accompagner tous les producteurs au cours de cette campagne de coton. Ce message distillé au cours de la tournée a donné le courage à ces derniers de se préparer pour relancer la culture dans leurs zones. La bonne nouvelle pour cette tournée est qu’une pluie s’est annoncée donnant l’occasion de mettre les semis en terre à partir du 20 juin 2021.

La rédaction

Tag(s) : #REPORTAGES
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :