Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C’est enfin officiel, la coopérative simplifiée dénommé « NGODEDE-CA » (qui signifie dans la langue Ewé au Togo « Evolution ») est porté sur les fonts baptismaux le 24 mai 2021 lors de son assemblée générale constitutive dans la préfecture de Kloto précisément à Agomé-Kusuntu.  La rencontre s’est tenue en présence des autorités locales et acteurs de développement de la localité.

« Appui à l’auto-organisation des femmes productrices d’huile de palme dans le village d’Agomé-Kusuntu, préfecture de Kloto au Togo », c’est autour de ce projet que le groupement « NGODEDE » d’Agomé-Kusuntu a été officiellement institué en coopérative. Le projet a pour objectif de doter ledit groupement de textes constitutifs (statuts et règlement intérieur) dans la perspective de le transformer en coopérative simplifiée avec conseil d’administration.

Créé par des jeunes filles et femmes de la localité qui, de façon individuelle mènent l’activité de transformation de noix de palme en huile rouge pour la commercialisation, la Coopérative « NGODEDE-CA », est pour les membres, un moyen pour développer et asseoir un esprit d’entraide et de solidarité afin d’augmenter leur production, développer d’autres activités génératrices de revenus et maximiser leurs bénéfices.

Mis en place depuis 2018 sous forme de groupement, "NGODEDE" qui est donc devenu une coopérative simplifiée avec conseil d'administration à compter de ce 24 mai 2021, a fait face à plusieurs difficultés financières dans l’exercice de son métier de transformation. Aussi, quelques temps après s’être mis en groupement, les membres ont eu à bénéficier de l’appui financier et technique de l’Association des femmes pour la lutte contre la pauvreté (AFLP) qui œuvre dans le domaine de la promotion de la fille et de la femme.

Etant donné que le groupement reste informel, n’ayant ni de documents juridiques l’instituant ni d’acte de reconnaissance officielle et pas de siège formel, l’accès aux micro-crédits auprès des organismes financiers lui est donc difficile. C’est dans ce cadre que le Fond Pannanetugri, basé au Burkina Faso, géré par les jeunes filles et femmes (JFF), a octroyé un appui financier audit groupement pour la mise en œuvre d’un projet intitulé « appui à l’auto-organisation des femmes productrices d’huile de palme dans le village d’Agome-Kusuntu, préfecture de Kloto au Togo ».

Rappelons qu’au cours de cette assemblée générale constitutive, un bureau de trois membres a été mis en place présidé par Nyona Yawavi GOKA. Elle sera assistée dans ce bureau par Gisèle LAWANI comme secrétaire et Atawa AMOUZOU comme trésorière.

Au Togo, le palmier à huile a une importance particulière et les produits qu’on en tire, notamment l’huile de palme (extraite de la pulpe) et l’huile de palmiste (extraite de la graine), sont très prisés. La production de ces huiles a toujours été aux mains des femmes, mais les méthodes traditionnelles utilisées rendent le travail très pénible. Avec cette réorganisation du secteur par les intéressées elles-mêmes qui se mettent en coopérative simplifiée avec conseil d'administration, les organisations nationales comme internationales peuvent les doter d’équipements pour faciliter le travail et augmenter le rendement.

Hervé K.

Tag(s) : #REPORTAGES
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :