Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Hervé K. ADJAHO, Journaliste Blogueur

Je ne vais pas passer par mille chemins avant d’atterrir dans la grande chambre de l'ANSAT (Agence Nationale pour la Sécurité Alimentaire au Togo).

Depuis quelques semaines déjà, cette Agence a déversé sur le marché togolais (précisément dans les bureaux des préfectures et certains points stratégiques) ses maïs communément appelés Togo-Grain.

 

Bonne nouvelle pour les populations !

 

En ce moment où la pluie devient rare et le panier de la ménagère souffre d’ingrédients, on ne peut que s’en réjouir. Le sac de 50Kg de maïs est à 9.500 F CFA ; bonne nouvelle pour les Togolais qui sont heureux pour la joie de leur famille. Ce sac contient 15 bols avec les déchets selon la mesure de Tsévié et 19 bols avec déchets selon la mesure de Lomé. Sur le marché, le bol est à 850 dans les parages de Tsévié et 800 dans les parages de Lomé. Allez-y vendre ce sac de 50 kg (9.500) dans les marchés et vous remportez entre 12.750 F et 15.200 F CFA. Imaginez le système que les dames utilisent en allant acheter ces maïs de l'ANSAT et les revendre dans les marchés. C'est du business. Jusque-là, rien de grave !

 

Parlons enfin Consommation Locale !

 

Dans ce lot de produit que l'ANSAT a mis à la disposition de la population togolaise, se trouve le riz. Le prix du 25 Kg est de 9.500F CFA. Alors où est le problème ?

Demandez-moi quel est le type de riz que l'ANSAT vend au togolais. Il s'agit du RIZ venu de JAPON. Vous avez bien lu, j'ai dit JAPON.

Au Togo, du moins dans la région maritime, j'ai fait le tour de plusieurs sites de production de riz local.

1 - Le site d'Agoméglozou (Bas-mono) : Ce site produit un riz local très propre, bon à consommer, facile à préparer avec son odeur qui attire même dans le champ de production. Le sac de 50 Kg est vendu à 15.000 F, 18.000F, 20.000F selon le type que vous voulez.

2 - Le site de Vo (Yohonou avec le groupement Lolonyon) : Pas assez de différence. Vous pouvez trouver le sac de 5Kg à 3.500F.

3 - Le site de Mission Tové (Commune Zio 2) : C'est un vieux riz que tous les togolais connaissent. Je m'abstiens de tout commentaire.

4- Actuellement dans la commune Bas-mono 2 : Il y a une nouvelle rizière qui se développe. Oui, du riz toujours local.

5- Selon nos recherches, à Yotokopé : Il y a des particuliers qui se battent pour produire du riz local.

Alors, il est marrant et très déplacé qu'on mette à la disposition des togolais aujourd'hui des RIZ JAPONAIS contre nos RIZ LOCALEMENT PRODUITS.

Cela fait très mal, qu'on ignore nos producteurs de riz en ce moment et faire la promotion d'un riz étranger.

Les mots me manquent pour décrire ma colère quand je me souviens que dans quelques mois (précisément en OCTOBRE), tous les togolais vont encore célébrer ou commémorer l'édition 2 du mois de CONSOMMONS LOCAL.

Non aux produits agricoles ÉTRANGERS, Valorisons nos produits agricoles.

Tag(s) : #POINT DE VUE
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :