Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Après six (6) ans d’existence dans la production du riz local au Togo, c’est la campagne agricole 20-21 qui a aidé la Scoop Lolongnon à agrandir sa surface de production qui avoisine déjà dix (10 ha) hectares. Le Mécanisme incitatif de financement agricole (MIFA) a rendu visite aux producteurs de la Société coopérative dans leur champ le mardi 23 juin 2020 afin de voir le travail qui se fait sur le terrain.

Lancé le 25 juin 2018, le projet Mécanisme incitatif de financement agricole permet aux agriculteurs togolais de redonner un souffle à leurs projet agricole afin d’augmenter le rendement et faire une bonne récolte. Et pour bénéficier de ses services, il faut postuler avec un projet bien défini avec un plan d’affaire clair et raisonnable.

C’est dans cette optique que la société coopérative Lolongnon spécialisée dans la production du riz local à Yohonou dans le Vo, a soumissionné aux financements de Mifa. Pour en arriver là, il a fallu une visite des agents de cette institution gouvernementale sur les sites de production de Lolongnon à Atchansi-Djokopé afin de constater le travail qui se fait déjà.

Pour Madame Tchéou COAA/MIFA (Conseiller à l’organisation et à l’appui des acteurs agricole), cette descente sur le terrain se situe dans le cadre de la campagne 2020-2021 pour les financements que le Mifa peut apporter aux agriculteurs demandeurs avec le soutien de la banque mondiale. Pour que ces paysans soient financés, il leur faut donc d’être en union coopérative conseil d’administration (COOP-CA).

« Nous disposons d’une dizaine d’hectares de surface sur lesquelles nous cultivons notre riz. Ce site a une superficie de plus que quatre (4ha) hectares et l’autre dépasse dix (10ha) hectares. Le Mifa est là pour voir la manière dont nous travailler et surtout la superficie que nous exploitons. Les mesures d’accompagnement pour du financement ont été discuté. Il suffit que notre Scoop rende les papiers restant et notre dossier va rentrer dans le circuit pour la campagne prochaine » a indiqué Mensanh MIVELESSOME, Secrétaire du groupement Lolongnon.

A côté de l’effort sur le terrain, il faut remarquer le manque de moyen et outils propices pour le travail. Le travail est toujours manuel et prend assez de temps, c’est aussi un des soucis pour un maigre rendement. « Nous nous débrouillons avec les moyens de bord. Voyez comment ils sont entrain de battre le riz à la main, il nous une bateuse, une vaneuse même un moissonneur, tout cela nous aidera à augmenter le rendement et à gagner en temps. Il y aussi manque de tracteur, nous avons travaillé ici avec les houes. L’autre problème est la mévente. Actuellement la société que Mifa vient de nous brancher a donné un prix qui ne nous avantage pas. Nous aimerions que le prix au kilogramme augmente un peu » a ajouté Akoété MONTCHO, conseiller du groupement Lolongnon.

De nos jours, les riz de la Scoops Lolongnon sont sur le marché togolais.

AtlanticInfos / H. A.

Tag(s) : #DOSSIERS
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :