Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
E-PLUS MEDIA

CDAC-ONG ET LE FESTIVAL CULTUEL ET CULTUREL:AFAGNAN NE REGRETTE RIEN

Le festival cultuel et culturel d’Afagnan a tenu toutes ses promesses le 20 mai 2017 sur l’esplanade du terrain du Ceg Afagnan Ville 1. Durant huit (8) heures de temps, les prêtres et prêtresses de différentes préfectures ont démontré leur savoir faire et les forces endogènes de nos divinités souvent enfermés dans nos forêts.

Démarré le 19 mai avec l’arrivée des invités venus du Togo et du Bénin, les grandes choses ont réellement eu lieu le samedi 20 mai. Il s’agit du festival cultuel e culturel organisé par l’Ong Centre de Développement des Actions Communautaires CDAC-ONG d’Afagnan en partenariat avec le projet GIZ/RBT DM. Cet évènement qui a regroupé plus de 500 personnes, à savoir les autorités religieuses et administratives, celles de la préfecture de Bas mono, des Lacs et de Yoto s’inscrit dans la célébration de la journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement du 21 mai et aussi la journée internationale de la biodiversité du 22 mai 2017.

Ce festival a permit le partage de l’identité culturelle et a participé à l’appropriation du territoire pour sa meilleure gestion par les dignitaires. Au cours de ce festival, le complexe des mares aux Hippopotames, l’île Hadjivi, la forêt sacrée Godjé-Godjin, la forêt sacrée Akissa et plusieurs sites au Sud-est du Togo ont été identifié. Pour les populations ayant pris part aux manifestations, c’est un évènement super bien « Moi je venais suivre chaque année ce festival, mais il y a deux ans les organisateurs ne l’ont plus fait alors quand j’ai appris que cela tient cette année, j’ai décidé de venir voir si cela sera bien. Mais à ma grande surprise, ceci a dépassé pour les autre fois. Je ne savais pas que nos ancêtres ont de la force comme cela. Les prêtres vodou de Yoto ont dit lors de leur incantations qu’il va pleuvoir avant la fin et sincèrement moi j’ai rit du lieu ou j’étais, mais vous-même vous avez vu, il a plu, c’était bien. Les vodou ont une force » a témoigné une native d’Amegnyran, Ama AGBAM

La repentante du coordonateur de la GIZ au Togo, madame Pishum MIGRAINE, Ecologue Assistante technique a, dans son discours expliqué l’importance du Projet réserve de biosphère transfrontalière du delta du mono. Elle a par ailleurs exprimé le soutien de la GIZ au festival et replacer le festival dans les journées internationale et mondiale des 21 et 22 mai.

Pour le directeur exécutif de l’ONG CDAC, c’est un pari gagné : « Je suis satisfait car le nombre de personnes ayant pris part à ce festival est considérable, je ne regrette rien sauf, la manifestation des prêtres et prêtresses vodou de Godjé-Godjin. Ils pouvaient faire autrement. Mais tout ceci montre combien de fois les divinités sont important » a laissé entendre Lolo Amavi NOUWODJOU.

Enfin, nos forces endogènes et nos divinités que nous avons laissées dans nos forêts sont d’une importance capitale dans notre vie. L’Afrique a le devoir de garder ces forces et d’en faire leur promotion chaque fois.

Le festival cultuel et culturel d’Afagnan édition 2017 rentre ainsi dans l’histoire mais de grandes étapes de ce festival restent graver dans la mémoire de ces nombreux gens qui ont assisté aux manifestations.

Hervé Le Prince

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article