Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
E-PLUS MEDIAS

BENIN/ANSEKE-OUESSE-IDADJO : LA PLUIE FAIT MAL AUX POPULATIONS

Depuis quelques temps, les populations souffrent le martyr du fait des dégâts causés par les fortes pluies qui s’abattent sur la commune d’Ouèssè. Le weekend dernier à la faveur d’une descente en présence d’une impressionnante délégation, l’élu de la 10ième circonscription électorale qui regroupe les communes de Savè, de Ouèssè et de Glazoué, l’honorable Bénoit Assouan Dègla est allé constater de visu l’impraticabilité et l’inaccessibilité de la bretelle Ansèkè-Ouèssè-Idadjo qui mène au chef lieu de la commune. La visite a eu lieu le samedi 17 juin 2017.

Au cours de sa visite, l’élu a apporté son soutien aux populations qui ne savent à quel saint se vouer. Le constat est digne d’un véritable piège à hommes. Tout se passe comme si Ouèssè n’existe pas au Bénin. Pourtant, cette commune est le grenier du département des Collines. Par ces temps de pluie, pour pratiquer la bretelle Ansèkè-Ouessè-Idadjo, c’est la croix et la bannière. Des nids de poule par endroit, des fossés par ici, des eaux stagnantes par là. Le constat est amer au point où le député Bénoit Dègla a du abandonner son véhicule pour continuer le chemin à moto avec toute la délégation qui l’accompagne pour la circonstance notamment le Président de l'UDESCO, des chefs d'arrondissements, des chefs villages, des conducteurs de taxi moto communément appelés Zemidjans, les associations de femmes et de jeunes.

Face à toutes ces peines sur cette bretelle, le député Bénoit Assouan Degla a invité les populations au calme et à la patience. Ce qui gène, a-t-il déclaré, c’est que la commune de Ouèssè est le parent pauvre des communes. Aussi a-t-il rassuré, pour finir, les populations de ce qu’à son niveau, des efforts seront faits pour amener le gouvernement à agir en faveur du développement d’Ouèssè en vue de leur soulagement.

Un post de Emeric Joël ALLAGBE repris par Hervé...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article