Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
E-PLUS MEDIA

BENIN: LE PROJET SESI-RBTM LANCE

L’hôtel Bel Azur de Grand Popo a abrité l’atelier de lancement du projet « Mise en place d’un système d’évaluation de la dynamique de l’utilisation des terres et de suivi des indicateurs de gestion de la réserve de biosphère transfrontalière du mono (SESI-RBTM) le lundi 03 juillet 2017 en présence des acteurs de l’environnement du Bénin, du Togo et le partenaire GIZ.

Il s’agit d’un projet qui prendra en compte la réserve du mono entre le Bénin et le Togo. Une réserve qui a été enregistré par l’Unesco le 14 juin 2017, faisant ainsi parti des 669 réserves de biosphère que compte le monde entier.

Après les différentes allocutions prononcé respectivement par le professeur Kouami KOKOU de l’Université de Lomé, de M. UDO Langue, chargé du projet RBT-DM, de Mme ATUTONOU Amah, Directrice Régionale de l’Environnent Maritime Togo et du Commandant Fiacre AHONONGA point focal OSFACO-Benin, le projet SESI-RBTM a été présenté dans son ensemble par Dr Rodrigue IDOHOU.

SESI-RBTM (Système d’Evaluation de la dynamique de l’utilisation des terres et de Suivi des Indicateurs de gestion de la réserve de biosphère transfrontalière du mono) est un projet qui permettra entre autre de mettre en place un système de gestion des données disponibles sur la RBTM, renforcer les capacités des acteurs impliqués dans la gestion des ressources naturelles etc.

Piloté par le Laboratoire de Biomathématique et d’Estimations Forestières (Labef), le projet SESI-RBTM qui va de 2017 à 2019 est cofinancé à hauteur de 17 666 euro par OSFACO-BENIN, 11 770 euro par la GIZ et 11 675 par les Universités d’Abomey-Calavi et de Lomé.

Dans le discours prononcé par le professeur Kouami KOKOU, Chercheur à l’Université de Lomé, Manager des ressources naturelles et forêt écologie, coordonnateur du projet SESI-RBTM, l’appui de la GIZ et OSFACO-Bénin est d’une grande importance pour la réalisation dudit projet. « Nous remercions toujours la GIZ à travers monsieur Udo, car nous avons reçu des matériels de travail. La remise officielle a eu lieu à l’Université de Lomé et bientôt nous allons faire parvenir à l’Université de Calavi son lot » a martelé le Prof KOKOU Kouami.

Pour Udo LANGE, Chargé de projet Reserve de Biosphère Transfrontalière du Delta du Mono, représentant de la GIZ, il est important de pousser à bout les efforts des Ong et des institutions qui se donnent pour la valorisation de la biosphère et c’est ce que la GIZ continue de faire.

Prévu pour démarrer en mois d’Avril, ledit projet ne démarrera que dans ce mois de juillet après son lancement qui constitue d’ailleurs sa première activité.

Hervé Le Prince

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article