Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

« Je crois que les femmes de Edoh-wokuikopé vont saisir cette chance pour leur propre développement… » a dit Stéfanie Bernshausen, membre de Symbiose

Stéfanie Bernshausen de SYMBIOSE-TOGO

Le développement durable est depuis un moment un slogan sur toutes les lèvres. Nombreux sont ces ONGs et Associations qui apportent leur soutien aux villages enclavés. Ces villages ont souvent besoin d’eau potable, de soutien sur le plan agricole ou sur le plan des activités génératrices de revenues.

Edoh-wokuikopé est un village du Bas Mono qui, ayant bénéficié du Projet Gestion Intégrée des Catastrophes et des Terres (PGICT) du gouvernement, une construction d’un forage pour l’alimentation en eau potable, le traçage d’une piste, un reboisement effectif réalisé par les femmes du ministère  de l’environnement du Togo, se voit aujourd’hui ouvert sur le chantier de l’économie par le soutien de Symbiose-Togo, une association qui exerce dans l’environnement et le développement durable.

Une partie de marché (Vu d'en face)

Il y a de cela quelques semaines, l’équipe de Symbiose a posé un acte qui salutaire envers les femmes dudit village. Il s’agit de l’ouverture d’un marché qui va permettre à ces dernières de subvenir aux premiers besoins de leurs foyers. « Ce que nous avons fait est très simple. Nous avons aidé les femmes de Edoh-wokuikopé à vendre de petites choses, ce qui va bientôt devenir une grande chose. Je voudrais un grand marché en devenir pour leur village. Bientôt, les villages environnant viendront s’ajouter à elles pour une animation plus grandiose. Il faut dire que nous avons avant tout initié une séance d’alphabétisation dans le milieu. Ceci leur a permis de savoir écrire nom, faire une signature et parler la langue française. De là, elles sauront faire leurs propre comptes et faire des opérations avec les micros finance » a expliqué Mme Stéfanie Bernshausen, membre de Symbiose-Togo. Ledit marché du village Edoh-wokuikopé s’est animé pour la première mercredi 26 juillet 2017 à partir de douze (12) heures, ainsi le jour du marché est fixé sur les mercredis.

Une partie de marché (Vu de profil)

Rappelons que Symbiose-Togo travaille dans le Bas Mono sur un projet d’assistance aux populations vers un développement durable et participatif. Dans les jours à venir, c’’est le village d’Agové qui va bénéficier un bâtiment de trois (3) classes a laissé entendre le président de Symbiose Euphrèm Gnassounou.

La rédaction

Tag(s) : #REPORTAGES
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :