Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
E-PLUS MEDIA

LACS/ADAME : UN VILLAGE AU CŒUR DE LA CREATION DE LA BIOSPHERE

Vidéo-participative sur les enjeux de la conservation de la forêt sacrée Akissa, c’est le thème de la séance de travail organisée le vendredi 07 juillet 2017 à Adamé par Nature Tropicale, Cosol Pg et Word Report. Prévu pour démarrer à 16 heures, les activités n’ont démarré qu’à 18 heures 55 minutes compte tenu du mauvais état de la voie qui mène vers le village d’Adamé situé à plus de 08 km d’Aklakou.

En effet, il s’est agit de réaliser un exercice participatif de communication qui a permis aux populations riveraines de la forêt sacrée Akissa à savoir les populations d’Amétowoyona, Atchamé, Tètè-kondji, Togbagan, Togbavi, Azimé Dossou et Agbanakin, de prendre conscience des enjeux de développement durable liés à leur écosystème. Cet exercice qui a été réalisé avec la méthode de la vidéo participative a permis d’améliorer le dialogue entre les différents utilisateurs et riverains de la forêt pour une meilleure surveillance et conservation de cette ressource.

Au cours de cette séance de travail, les communautés se sont imprégnées des techniques de prise d’images et s’engagent à les utiliser pour le suivi écologique et la mobilisation communautaires. « Je suis très heureuse de ce qu’ils sont venus nous apprendre. C’est très bien. J’ai touché aux caméras. J’ai filmé. Nous avons aussi regardé des vidéos qu’ils ont faites sur notre forêt aussi. C’est bon » a laissé entendre Monique, une participante.

Pour Joséa S. Dossou-Bodjrénou, naturaliste-vétérinaire et directeur de l’Ong Nature Tropicale, c’est un exercice qui a été aimé par les populations ; « Ce qui m’a plu c’est la joie qu’ont manifesté les femmes, les hommes et les enfants quand ils ont regardé ce qu’ils ont fait eux-mêmes. Au fait le travail qui se fait ici, c’est important il faut alors que les autorités mettent la main à la chose » a-t-il stipulé.

Cette séance de vidéo-participative a eu le soutien de Word Report du Pays Bas représenté par le coordonnateur Huub Ruijgrok.

Pour finir, les responsables de Cosol Pg ont tenu à remercier toutes les communautés qui ont pris part à la séance de travail ; « Je tiens à vous remercier pour votre patience jusqu’à cette heure tardive de la nuit. Nos remerciements vont aussi au directeur de Nature Tropicale qui est venu du Bénin pour ce grand travail sans oublier Huub Ruijgrok de Word Report, grâce à son soutien, nous avons pu produire toutes ces vidéos » a laissé entendre Kapti Aguey, coordonnateur de l’Ong Cosol Pg.

Les activités ont pris fin autour de 22 heures 45 minutes sous la soif des populations qui en voulaient encore plus.

Hervé le Prince

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article