Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
E-PLUS MEDIA

PREVENTION D’INONDATION A TOGBLE : LE PROGRAMME VAUT 9 MILLIARDS DE FRANCS CFA

Situé au Nord-Ouest de Lomé, la capitale togolaise, sur la route Lomé-Tsévié, Togblékopé est une localité animée par la vie des affaires des populations qui ne baissent pas les bras. Ces populations sont pour la plus part dans l’agriculture et le commerce. Les produits agricoles sont souvent mis sur le marché afin de subvenir à leur besoin quotidien, le lieu de remplir le panier de la ménagère. Mais il est étonnant de voir dès fois ces produits emportés par l’eau, l’inondation, rendant donc vulnérables ces dernières.

Souvent victime de l’inondation au temps de pluie, Togblékopé est une zone inondable qui devient plus critique à cause des travaux de construction qui s’effectue dans la zone. Le manque d’un plan réel connu des populations serait aussi une cause de l’inondation répétée dans les localités environnantes aux temps pluvieux. Cette année, les populations peuvent déjà se projeter sur une fin probable d’inondation dans les années à venir.

Le gouvernement togolais vient de lancer à Togblékopé le programme de prévention contre les inondations dans la journée du mardi 24 avril 2018. Ce programme se situe dans le cadre des activités marquant le 58ième anniversaire de l’indépendance du Togo.

En effet, le plan national de développement du Togo a exposé les zones inondables du pays et a aussi prévu des solutions aux quelles l’on peut faire recours dès la présence de ces cas de risques d’inondations et de catastrophes. Pour ce faire, en ce début d’année, l’Agence nationale pour la protection civile (ANPC) a été officialisée afin de freiner les risques d’inondations dans les zones dites à risque.

Ce projet de prévention contre les inondations est financé par l’Etat togolais à hauteur d’environ 9 milliards de F cfa et son 1er volet est l'assainissement.

 

E-Plus

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article