Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
EPLUS MEDIAS 228

STRATEGIE DE LA REDD+ AU TOGO : VERS UNE VALIDATION DU DOCUMENT AVEC LES ACTEURS

M. ASSIH Hèmou, Coordonateur de la REDD+

La coordination nationale de la REDD+ tient son atelier de validation du document de préparation de la stratégie Redd+ les 27 et 28 juin 2018 à Tsévié. Cette rencontre, étape de la région maritime regroupe 71 acteurs de développement, membres des CPDD, planteurs privés, les techniciens de mairies, les religieux, les chefs traditionnels, les Ong, les chefs services du développement etc.

L’objectif global de cet atelier de deux ouvert par les premiers responsables de la préfecture de Zio est d’analyser, d’améliorer et de valider la version 1 de la stratégie REDD+ du Togo dans une approche participative, il s’agira de passer au peigne fin le document élaboré après les consultations qui ont démarrées depuis 2015 afin de recueillir les causes, les problèmes, les conséquences de la disparition des forêts et les approches de solutions. Ce document de plus de 200 pages renferme les étapes des études menées sur toute l’étendue du territoire national à travers les régions.

Ce processus se veut analytique, innovant et participatif en impliquant toutes les parties prenantes, dans le diagnostic de la situation actuelle et le choix des options stratégiques, ainsi que les mécanismes opérationnels de mise en œuvre des actions programmées.

Lançant les activités de la rencontre à Tsévié le préfet de Zio M. Etse Kadevi est revenu sur cette destruction grandiose des forêts dans notre pays avant d’appeler les acteurs présents sur l’importance de l’atelier qui est d’analyser l’ensemble des mesures programmatiques et politiques et retenues pour réduire le déboisement et/ou la dégradation des forêts, préserver et renforcer les stocks de carbone au Togo. Il y est allé par les remerciements aux partenaires  avant de prononcer son mot d’ouverture. « Tout en vous souhaitant des échanges fructueux, je déclare ouvert l’atelier régional de validation de la première version de la stratégie nationale REDD+ dans la région maritime ».

Les participants en séance de travail

Pour le coordonnateur national de la REDD+ M. Hèmou ASSIH, le document se repose sur certains axes. « Ce document fait appel des axes en options stratégiques pour juguler les causes directes et indirectes de la déforestation et de la dégradation des forêts à savoir Axe 1 : Promotion d’une agriculture performante à faible impact négatif sur la dégradation de la forêt, Axe 2 : Gestion durable des forêts existantes et un accroissement du patrimoine forestier, Axe 3. Réduction de la pression sur le bois énergie et restauration des sites miniers, Axe 4. Appui à la mise en œuvre des actions transversales de renforcement du processus REDD+ » a-t-il laissé entendre.

Nous y reviendrons !

AKH/Anedd

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article