Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
EPLUS MEDIAS 228

COSOL PG AUX CÔTE DES MARAICHERS DE 5 COOPERATIVES : VERS UNE AGRICULTURE BIO DANS LES LACS

Photo de famille à la fin de la formation

Plus d’une trentaine de maraîchers et d’agriculteur venus de (5) villages riverains du Chenal de Gbaga et de la forêt Akissa à savoir Adamé, Agbanakin, Atchamé, Zanvé et Togbagan ont été formé sur le compostage par l’ONG Coopérative de Solidarité Partenê Group (Cosol Pg). C’était au cours d’un atelier de renforcement des capacités des maraîchers sur les techniques de compostage et la mise en place du compostier sur le site pilote de Zanvé ce mardi 17 juillet 2018.

En effet, la Coopérative de Solidarité Partenê Group appuie les populations riveraines des cantons d’Aklakou et d’Agouégan pour la conservation de la biodiversité en vue de l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD). Ces appuis multiformes bénéficient de l’appui technique du Gouvernement togolais et de la contribution des partenaires techniques et financières dont le PNUD/FEM. Pour atteindre ces ODD, Cosol Pg s’est engagé d’appuyer cinq (5) coopératives de maraîchers pour réduire la pression anthropique sur les ressources naturelles de ces écosystèmes.

Dans l'exercice du compostage

Cet atelier de formation dans le but de renforcer les capacités des coopératives en technique de compostage a permis à plus d’une trentaine de participants de se familiariser à la pratique de l’agriculture écologique, à la technique de compostage. Ces derniers ont donc fait la mise en place d’un compostier sur le site de Zanvé.

Pour Tété VITO secrétaire général de la coopérative des maraichers d’Atchamé, cette formation vient renforcer leur connaissances et va permettre une bonne production agricole. « Ce qu’on est arrivé apprendre ici, c’est bon. J’aurais aimé que d’autres maraîchers aussi prennent part à cette formation. Ils nous ont appris à faire le compostage, l’engrais organique et c’est pour nous aider à avoir une bonne production et surtout pour notre santé. Je remercie Cosol Pg pour avoir penser à nous » a-t-il laissé entendre.

La pratique après la théorie

En deux étapes, le formateur Yaovi Koffi, agronome Phyto-technicien à l’ONG AGIDE a entretenu les participants dans une séance de théorie qui a amené ces derniers à maitriser les techniques de compostage avant la seconde qui consistait à faire la pratique. « L’importance de cette formation est d’amener ces maraîchers à utiliser les engrais bio afin de redonner vie à leur sol pour permettre de bons rendements. L’idée principale est de finir avec les engrais chimique qui nous rendent malade, donc ces engrais de compostage sont une bonne solution » a expliqué Yaovi Koffi, Agronome Phyto-technicien à l’ONG AGIDE.

Les maraîchers des cinq (5) coopératives qui ont pris part active à cette formation sont invités à faire une restitution dans leur coopérative respective afin de vulgariser cette nouvelle pratique qui concoure à la bonne agriculture dans nos communautés.

Hervé/Anedd

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article