Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
EPLUS MEDIAS 228

LA FEDERATION DES ONG DU TOGO A VALIDE SIX TEXTES EN FAVEUR DE NOS FORETS

Les participants en pleine séance

Ils sont nombreux ces directeurs exécutif à prendre part à deux (2) jours d’ateliers de validation de six (6) textes législatifs et réglementaires sur la protection des forêts au Togo. L’atelier a eu lieu les 23 et 24 juillet à Lomé. Organisé par la fédération des organisations non gouvernemental du Togo, cette rencontre enregistré la participation du Comité national des organisations du développement durable et autres.

Cet atelier de validation rentre dans les activités du projet REDD+ (Réduction des Emissions dues à la Déforestation et à la Dégradation des forêts). Ce projet lancé par le gouvernement et financé par la banque mondiale afin de réduire la déforestation et la destruction de nos forêts est dans sa phase de mise en œuvre. Cette phase sera effective d’ici peu. Les ateliers de validation du document pouvant permettre son exécution ont été organisé sur toute l’étendue du territoire togolais.

Les six (6) textes validés par la fédération des Ong du Togo sont un résumé du code forestier et de la loi cadre sur l’environnement. Ces documents ont été donc réécrits en français facile pour permettre une maitrise desdits textes pour une gestion durable des ressources forestières du Togo. « Le comité national des organisations pour le développement durable, CNODD a été associé pour élaborer un certains nombre de document. En fait c’est des documents de politique et des documents de textes législatifs et réglementaires, donc de traduire ces documents en français facile » a stipulé Kokou Elom Amégandjin, juriste environnementaliste et membre du CA de la FONGTO. Pour ce dernier, il faut que ces documents élaborés soient validé pour enfin être utilisé. « Donc après avoir élaboré ces documents en français facile, on a organisé un atelier de validation de ces documents qu’on va mettre à la disposition des praticiens, par exemple les gestionnaires de forêts et aussi les populations locales de façon à contribuer  à ce que ces personnes puissent contribuer aux mieux à la gestion de nos forêts parce que c’est des éléments essentiels qui entrent dans le processus de développement de notre pays » a-t- il ajouté.

Ces textes qui sont validés ce 24 juillet seront donc transmis au comité national de la REDD+ pour sa mise en application. C’est tout ceci qui rendra facile la mise en œuvre effective du processus REDD+ au Togo afin de permettre une vraie protection de nos ressources naturelles.

Khimoa/ANEDD

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article