Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
E-PLUS MEDIAS

FEMMES / ENVIRONNEMENT : L’AFMERF A FORME LES FEMMES DE 09 GROUPEMENTS DES LACS SUR L’AUTO-ORGANISATION ET L’AUTO-FINANCEMENT

Photo de famille

La deuxième phase du projet « appui à l’auto-organisation des femmes pour une contribution efficace à la restauration des paysages forestiers (RPF) dans la préfecture des Lacs » financé par la GIZ à travers le programme de soutien à la préparation à la réduction des émissions liées à la déforestation et la dégradation des forêts (ProREDD) et piloté par l’AFMERF s’est tenue du 05 au 08 décembre 2018 à l’endroit des femmes venues de neuf (09) groupements des Lacs dans la salle de réunion de la préfecture.

Démarré par une sensibilisation le 22 novembre dernier, les activités du projet « appui à l’auto-organisation des femmes pour une contribution efficace à la restauration des paysages forestiers (RPF) dans la préfecture des Lacs » se sont poursuivies par le volet 2. Il s’agit de la formation des groupements féminins sur l’auto-organisation des structures locales de développement. Il a été question de permettre aux femmes de maitriser l’organisation et le fonctionnement d’une structure locale de développement et des filières (chaîne de valeur) et recherche de débouchés ; la deuxième partie de la formation a concerné le mécanisme de financement « Epargner pour le changement (EPC) », il s’agit en fait d’une tontine interne aux groupements pour l’autofinancement des activités génératrices de revenus des membres.

 

Selon les statistiques la préfecture des Lacs compte 80 groupements de femmes. Cependant, ces groupements sont confrontés dans l’exercice de leurs activités aux problèmes d’organisation comme la gestion financière. Elles méconnaissent les techniques de gestion comptable, de marketing et d’autofinancement pour la durabilité de leurs groupements. C’est ce qui justifie le partenariat AFMERF-GIZ -groupements de femmes des Lacs. Ainsi, dans son intervention, la chargée de communication de l’AFMERF en a appelé à la vigilance de ces dernières pour une formation réussie. « Cette rencontre qui nous réunit vise alors à renforcer les capacités d’organisation et d’auto-gestion financière des groupements de femmes et surtout la restauration des paysages forestiers dans notre préfecture. Durant le temps de la formation vous aurez à suivre des modules en gestion financière et autofinancement  et autres …»  a laissé entendre Mme Amah ATUTONU, présidente de l’AFMERF (Association des femmes du ministère de l’environnement et des ressources forestières).

 

Lançant les activités, le préfet des Lacs M. Bénissan Tétèvi Daté, a félicité les participantes pour leur présence et les a encouragé à être attentives aux communications. Il les a aussi invitées à partager dès leur retour le contenu de la formation dans leur milieu.

Durant trois jours, ces femmes venues de neuf (09) cantons différents ont donc pris connaissances de l’autofinancement, des activités à mener pour l’atteindre et surtout la technique de (EPC) « Epargner pour le changement ».

Photo de famille

 

Au terme de la formation, Mme KLIKO Damè du groupement Mokpokpo d’Anfoin s’est dite satisfaite de la formation reçue. Elle a promis avec son groupement commencer la négociation pour l’acquisition d’une parcelle pour le reboisement. Quant à la duplication  de «l’Epargne Pour un changement (EPC) », ce processus a-t-elle confirmé sera expérimenté au sein de son groupement.

Les participantes à cette formation ont eu à visiter le groupement Novissi-lélé d’Avévé dans le canton d’Aklakou. Ces femmes font la fabrication de l’huile palmistes et de l’huile rouge. Pour la rentabilité, elles vendent les tourteaux et résidus aux éleveurs de porcs. La visite a conduit ces dernières aussi dans une porcherie et dans un jardin bio. Ici il a été question de prendre exemple chez ces femmes qui sont déjà dans l’autofinancement et surtout la restauration des paysages forestiers.

La Rédaction

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article