Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
E-PLUS MEDIA

TOGO/WACA RESIP : ADAME AMORCE LA CONSERVATION ET A LA GESTION DURABLE DE LA FORET SACREE AKISSA

Le sous-projet d’appui à la conservation et à la gestion durable de la forêt sacrée Akissa a été lancé ce lundi 27 janvier 2020 dans le village d’Adamé en présence des autorités administratives, des acteurs de développement et services compétents en matière de développement durable et de Cosol Pg, l’ONG qui va aider au pilotage dudit projet.

D’un coût total de quatre-vingt-neuf millions cinq trois mille deux cent cinquante francs (89 053 250 Frcs CFA), ce sous-projet intitulé « Appui à la conservation et à la gestion durable de la forêt sacrée Akissa » se situe dans la composante d’intégration régionale du Projet d’Investissement pour la Résilience des zones côtière en Afrique de l’Ouest (WACA ResIP).

Yahlom EDAH Chargée de Programmes Cosol pg

L’objectif général du présent projet est de contribuer à la conservation et à la gestion durable de la forêt sacrée Akissa à travers une gestion intégrée (protection et valorisation) des écosystèmes menacés de disparition. Il va aussi permettre la réalisation de certaines activités à l'instar de la construction de 2 forages, la construction d'une plateforme multifonctionnelle dans le village d’Adamé.

Le programme WACA a été développé en partenariat avec les populations d'Afrique de l'Ouest qui vivent sur la côte et en dépendent pour leurs moyens de subsistance, leur nutrition, leur sécurité alimentaire et leur prospérité. Le programme appuie les efforts déployés par les pays pour améliorer la gestion de leurs ressources côtières communes et réduire les risques naturels et anthropiques auxquels sont exposées les communautés côtières. WACA stimule le transfert de connaissances, encourage le dialogue politique entre les pays et mobilise des financements publics et privés pour lutter contre l'érosion côtière, les inondations, la pollution et l'adaptation au changement climatique.

Lt- colonel Dimizou Aoufo / SG MEDDPN

Selon le Secrétaire  Général, Le Lt- colonel Dimizou Aoufo, représentant  du ministère en charge de  l'environnement, du développement durable et de la protection de la nature, le sous-projet permettra la mise en œuvre de plusieurs activités génératrices de revenus pour le bonheur des populations.

En rappel :

La forêt sacrée d’Akissa village d’Adamé, une forêt sacrée des années 1700, celle qui est la plus grande d’Afrique, se trouve dans la réserve de biosphère du mono. Elle a été objet de plusieurs études et visite à l’instar des visites de l’entité LBEV de l’université de Lomé sur la pérennité des palétuviers et surtout sa conservation. Aujourd’hui l’on peut s’en réjouir sur les efforts fournis par l’ONG Cosol Pg en organisant la protection de ce patrimoine commun reconnu par l’Unesco.

La rédaction

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article