Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
E-PLUS MEDIA

PROJET PFNL : LE TOGO VEUT VALORISER LE NERE, KARITE ET MORINGA

La table d'honneur de l'ouverture des traveaux

Le ministère de l’environnement et des ressources forestières avec l’appui de la FAO se lance dans l’« Appui à la valorisation et à la modernisation des filières des produits forestiers non ligneux au Togo ». C’est au cours d’un atelier national de validation du programme national de gestion durable des produits forestiers non ligneux au Togo et des guides techniques de production et de transformation du Karité, Néré et Moringa qui se tient à Lomé les 10 et 11 décembre 2020.

Le Togo veut valoriser ses produits forestiers non ligneux. Le document devant permettre la mise en œuvre de cette politique a été au cœur de l’atelier de validation ayant regroupé les acteurs de transformation de Moringa, de Karité et du Néré et des consultants du projet TCP/TOG/3704 « Appui à l’élaboration du programme national de gestion durable des produits forestiers non ligneux au Togo et la mise en œuvre des actions prioritaires » (PFNL).

Vue partielle des participants

L’objectif de la rencontre est de valider le programme national de valorisation des produits forestiers non ligneux au Togo et les guides de production et de transformation du néré, karité et moringa. Selon le coordonnateur du projet, M. Wiyan GNAMA, la transformation se fait artisanalement, il est donc important de tenir cette rencontre, valider les documents et les mettre à disposition des acteurs pour une meilleure utilisation. Pour le coordonnateur, il faut instaurer une production continuelle, aider les transformateurs à bénéficier des machines adaptées pour une hygiène accrue. C’est dans cette condition que nos produits comme le néré, le karité et le moringa puissent être localement valorisé. « Les gens se posent la question sur l’hygiène de nos produits, il faut que nous arrivions à les entourer de l’entretien nécessaire pour les faire aimer à nos compatriotes. C’est ainsi que nous allons remettre ces produits sur les marchés » a-t-il laissé entendre.

Pour madame Amah ATUTONU, cette rencontre répond à la nécessité de relever les défis qui empêchent le sous-secteur des PFNL de contribuer de manière significative au PIB du pays.

En effet, le projet TCP/TOG/3704, exécuté de 2017 à 2019 et qui avait pour objectif de contribuer à assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle, la création d’emploi et la réduction de la pauvreté à travers la gestion durable des produits forestiers non ligneux (PFNL) a tenu toutes ses promesses. Au terme de ce projet et en tenant compte des avancées enregistrées, il a été formulé la seconde phase dans le cadre de la nouvelle programmation par pays (CPP-Togo) pour la période 2019-2023.

Selon le directeur de cabinet du ministère de l’environnement, prendre conscience et admettre la nécessité de valoriser les PFNL, est un pas important dans la promotion de la filière. L’autre défi n’est pas des moindres, c’est bien d’en adopter l’approche appropriée et de mobiliser les ressources humaines et financières requises.

Au cours de ces deux jours, les participants vont analyser le document du programme national de gestion durable des produits forestiers non ligneux au Togo et des guides techniques de production et de transformation du néré, karité et moringa. Ce document va donc permettre une relance et une valorisation de ces produits non ligneux.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article