Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
EPLUS MEDIAS 228

ALERTE / NANGBETO : MOINS DE PLUIES MAIS LE NIVEAU D’EAU AUGMENTE

Archive - image AKH : Une habitation à Gbandi

Depuis quelques jours, les chiffres des débits d’eau dans le réservoir de la centrale électrique du barrage de Nangbéto augmentent petitement sous l’œil vigilant de l’administration. Même si les pluies sont un peu rares par moment, le niveau d’eau prend du volume.

Entre le 09 août 2022 (Niveau amont :138,25 m.s.m,  Niveau aval : 112,145 m.s.m, Débit total aval : 114,7 m³/s, Débit apport moyen journalier du 08/08/2022: 85 m³/s) et le 29 août 2022 (Niveau amont: 142,08 m.s.m, Niveau aval: 112,24 m.s.m, Débit total aval: 112,6 m³/s, Apport 04h à 16h : 570 m³/s), le niveau d’eau a considérablement augmenté. C’est un signe d’alerte pour informer les riverains pour rester éveiller. « Le niveau du lac et les apports moyens journaliers augmentent progressivement. Prière aux communautés riveraines d'être en alerte et de prendre les dispositions idoines pour n pas être surprises.  Nous vous tiendrons informés régulièrement de la situation en amont au niveau du barrage » ceci est un message venant de la croix rouge togolaise le jeudi 25 août dernier, à l’endroit des volontaires et Pc Team pour l’éveil.

En 2021, les lâchées d’eau ont commencé le mardi 31 août avec un niveau amont :139,15 m.s.m, Niveau aval : 112,25 m.s.m, débit total aval : 123,8 m³/s, débit apport moyen journalier du 18/08/2021 : 742 m³/s. Si de grandes pluies doivent tomber ces derniers jours, il faut savoir que l’ouverture ne tardera plus ; car le niveau actuel de l’eau en amont (amont: 142,08 m.s.m ) dépasse celui de l’année passée (niveau amont :139,15 m.s.m) à l’ouverture.

Le problème d’inondation au Togo ne se résume pas au débordement du fleuve Mono. Il y a aussi le problème de drainage des eaux de ruissellement dans les quartiers de la ville de Lomé et des zones vaseuses.

Les populations sont donc invitées à être en alerte afin d’éviter les dégâts qui découlent de cet événement et que celles riveraines des fleuves et lacs, aussi des zones inondables commencent par chercher de l’abri.

@kh

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article