Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mme KABISSA I. Conforte/Coordonnatrice REFED/S

« Promotion de la technique améliorée de carbonisation et création de micro-forêts à vocation bois énergie dans 2 villages de Nayéga » c’est le projet qui a réuni les villages de Nayéga-Centre et de Djoamo le 03 août 2019 dans la préfecture de Kpendjal-Ouest. Financé par le PNUD/FEM, cet atelier de sensibilisation a été organisé par le Réseau des Femmes pour le Développement de la région des Savanes (REFED/S).

Afin de trouver des solutions durables aux problèmes économiques des femmes du canton de Nayéga (préfecture des Savanes) et de contribuer à la réduction du taux de déforestation, le Réseau des Femmes pour le Développement de la région des Savanes (REFED/S) a initié le projet « Promotion de la technique améliorée de carbonisation et création de micro-forêts à vocation bois énergie dans 2 villages de Nayéga ». L’objectif est de vulgariser la meule casamançaise auprès des groupements de carbonisatrices/carbonisateurs de Nayéga-Centre et de Djoamo en vue d’économiser l’utilisation de bois dans la fabrication du charbon de bois ; amener les groupements de carbonisatrices à la création de micro-forêts à vocation bois énergie et financer des AGR (activités génératrices de revenus) de reconversion des carbonisatrices.

Photo de famille des participants

Les activités de cette sensibilisation ont vu la présence des autorités administratives, du ministère de l’environnement, des acteurs concernés et les personnes ressources.

Les participants issus des responsables des domaines ruraux, les autorités locales et les membres du Comité Villageois de Développement (CVD) et 100 bénéficiaires directs dont 70% de femmes ont été sensibilisés sur l’importance du projet. Ils ont été amenés à comprendre les objectifs à atteindre.

A l’issue de la sensibilisation, une séance de reboisement a été effectuée pour le bon exemple aux participants. Cette initiative permet aux bénéficiaires de conjuguer toutes leurs forces vers la lutte contre la déforestation pour un couvert végétal garanti.

Pour la coordinatrice de REFED/S, madame Issoyotou Conforte KABISSA, l’importance de cette sensibilisation réside dans l’utilisation réfléchie du bois de chauffe et l’action de la protection des plants mis en terre. Elle a invité les premiers responsables à prendre soin des jeunes plants. Elle a remercié le Fonds pour l’Environnement Mondial du PNUD dans son engagement d’accompagnement.

Rédaction

Tag(s) : #ACTUALITES
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :